• L'historique du collège

    Bonjour

    J'ai une grande envie de vous parler de cet endroit très cher à notre coeur pour nous tous et ainsi d'exprimer le sentiment de ma reconnaissance envers cet Etablissement: car sans lui, certainement je ne serais pas là en train de griffonner ce texte en Français . Nous devrions tous produire un témoignage de gratitude envers notre collège .

    Pour ceux et celles qui ne connaissent pas l'histoire de cet Etablissement, je vais essayer de faire de mon mieux pour vous raconter un petit peu de ce que je sais: à savoir que pendant l'époque d'Ould Al hayani, il n'y avait qu'une Ecole primaire où nos parents ou aïeux ne pouvaient rester " que jusqu'en classe de CM2". Ensuite Ould al hayani les envoyait garder les cheptels d'ovins ou de bovins pour les Fassis et préparer le méchoui pour les Français . Il fallait être chanceux pour atteindre le Cm2. Pour ceux qui n'avaient pas cette chance, c'était l'ignorance garantie. Et "les bons conseils" d'Ould Al Hayani poussaient nos grands parents à "corrompre" ce caid de malheur pour que nos parents stoppent leurs études de crainte qu'un jour l'éducation et le savoir leur donnent des ""mauvaises idées ""!!! .Voilà une grande explication de l'illettrisme et de l'analphabétisme de nos anciens . Il fallait donner de l'argent au Caid pour que les enfants ne mettent pas les pieds à l'école !!!!?.

    Vu l'arrogance d'Ould Al Hayani, et le pouvoir qu'il exercait  (il voulait se comparer avec les Grands de son époque . Le Glaoui avait des chateaux partout et lui il en n'avait pas) il décida de construire la plus belle demeure de la région , pour ne plus avoir rien à envier au Pacha de Marrakech . Une fois que la maison fut terminée - après qu'il eut fait travailler pour des prunes , sans vergogne et sans scrupule, toute la population de la Tribu - l'indépendance du Maroc fut proclamée . Tout ce qui restait à Ould alhayni , c'était de prendre la fuite de crainte d'être pendu - comme ce fut le cas pour d'autres Caids ailleurs - et sans avoir habité un seul jour dans la maison de ses rêves.

    Aprés l'indépendance la vie commença à s'organiser et la présence d'un collège devint indispensable dans la région ; car le plus proche était celui de Sefrou . Tahla et Ahermoumou le réclamaient également et ils voulaient qu'il soit chez eux . Au cours des discussions entre les responsables D'El Menzel, de Tahla, d'Ahermoumou et les représentants de l'Education Nationnale, les Menzlis mirent sur le plateau de la balance l'existence d'un Etablissement prêt à fonctionner où il ne manquaient que les professeurs, alors que chez les autres il fallait un gros budget pour construire les bâtiments d'un collège. Du coup le plateau de la balance pencha en faveur D'El Menzel . C'est ainsi que Ould Al Hayani avait construit un Collège sans le vouloir et sans le savoir, et ce n'était que justice rendue à la Tribu.

    Qui parmi nous ne se souvient pas de ces grands portails imposants, et impressionnants du Collège !!. Lorsque j'ai eu la chance de passer sous le porche pour la première fois et que je me suis trouvé, après quelques pas, à l'interieur; j'avais l'impression que les portes du paradis souvraient et que je me trouvais, subjugué, dans le jardin de l'Eden !!.Des orangers, des beaux rosiers, des jets d'eau, une piscine, et au fond à droite mon regard fut attiré par des grands pilliers, reliés les uns aux autres par des arcades magnifiques, couverts de mosaiques et de sculptures...Une très belle terrasse, entourée par des fenêtres et un portail où le sculpteur-artisan Marocain avait montré tout son savoir faire . Derrière ces énormes portails se trouvait une trés grande salle splendide . C'était la salle de réception où Ould Al Hayani rêvait d'accueillir ses hôtes et pensait vivre les Mille et une Nuits.

    De cette salle j'ai gardé un souvenir . Un souvenir qui m'a marqué pour toujours . C'était un soir ou il devait avoir une conférence -débat sur un thème que j'ai complétement oublié ; la plupart des éléves étaient présents ce soir; car ce genre d'événements était trop rare au collège. Les deux professeurs qui devaient mener la conférence étaient les deux professeurs d'Arabe : Alhanch et Hamid. Il faut dire qu'ils ne s'aimaient pas beaucoup entre eux, et chacun voulait montrer ses capacités intellectuelles. La soirée tant attendue et qui devait être un plaisir pour nous tourna vite au vinaigre. Heureusement, d'autres professeurs qui étaient présents les séparèrent, sinon il y aurait eu une belle bagarre . Ce qui nous a fait rire nous les éléves, c'est qu'ils s'insultaient entre eux en arabe littéraire . C'était marrant !!.

    Le lendemain on ne parlait que de ça, et pourtant mon cher Mghili ces deux bagarreurs n'ont pas été punis ; et n'ont pas reçu deux heures de colle, et Chabbat , le jardinier, ne s'est pas risqué à leur dire : "Cassez les mottes , et ne mangez pas les oranges !!".

    <o:p>Auteur: toumi10 </o:p>


  • Commentaires

    1
    medbarou
    Mercredi 11 Mai 2011 à 16:29
    L'histoire rapportée par Toumii sur cet édifice est émouvante. Le Caïd Larbi , un fervent collaborateur des autorités françaises du rotectorat a , e quelque sorte, rendu un grand service aux Yazghis qu'il avait pillé auparavant. C'est le sort de tout bien mal acquis. On ne sais pas quand ce riad -palais à la fassie a été construit .Depuis que je l'ai quitté en en 1965, je ne sais pas s'il a été restauré dans les règles de l'art. A ma connaissance les travaux de restauration des zelligs, des plârtres(les gypses) , des motifs nécessitent des mâalmia compétents. La visite cet etablissement devrait figurer dans le circuit touristique de la ville. Bravo Si Toumi pour ton texte limpide. Baroudi
    2
    PATRYCKFROISSART1 Profil de PATRYCKFROISSART1
    Mercredi 11 Mai 2011 à 16:36
    Ce beau bâtiment mériterait en effet un sort meilleur!
    3
    izzough
    Dimanche 15 Mai 2011 à 04:50
    merci pour la petite histoire du college.je voudrais juste dire que si nos grands parents ont donné des lots de terre et des pot de vin au caid el arbi pour qu'il chasse leurs enfants de l'ecole française,c'est que allal el fassi leur répétait sans se lasser devant bureau a3rabe(la place devant le café ould lakhlifa et saca dial zghibi)que anbi(le prophete)al 3arbi etait un pasteur et que vous ,vous christianisez vos enfants.et ajouta: 7arfat bouk lay ghalbouk.en contre partie voue savez où etce que etudiaient ses enfants.il a poussé nos grands parents à preter sermon sur le coran pour ne voter que sur le parti de l'istiqlal.allez chercher la verite chez vos grands parents.
    4
    PATRYCKFROISSART1 Profil de PATRYCKFROISSART1
    Dimanche 15 Mai 2011 à 07:38
    Voilà un éclairage intéressant.
    5
    Toumi 10
    Dimanche 15 Mai 2011 à 09:13
    Que Allal El Fassi faisait sa propagande à l'epoque est une chose , mais c'était Ould Al Hayani qui mettait en prison les parents des éléves qui voulaitent laisser continuer leurs enfants à etudier !!,. J'avais donné l'exemple du Feu Al haj Nechad lahcen ( Allah yarhmou ) , que lorsque son père l'avait amené à Sefrou pour continuer ses études , en cachette d'Ould Al Hayani , cela lui avait couté deux mois de prison , et pourtant , le papa de feu Alhaj Nechad , etait conseillé par madame Faux , ancienne institutrice et directrice de l'école primaire d' El Menzel . Moi même , j'avais dit que Ould Al Hayani : "" poussait nos parents et grands parents à stopper leurs études pour d'aller garder des cheptels d'ovins pour les Fassi ! . Autrement dit que Allal El Fassi n'était pas le meilleur qui représentait les Yazghi , et il était de loin , l'homme qui pensait du bien pour la Tribu . Quant au vote , peut-tu me comfirmer que les Marocains votaient avaient avant 1956 ???. c'est à dire avant l'independance ???.. Comment pouvaient jurer sur le Coran de ne pas voter , alors qu'ils ne votaient pas ???. Le grand responsable de l'illitrisme de nos parents et grand- parents n 'était que Oul Al Yayani , la preuve , dés que la première année de l'indépendante fut declarée , tous les Yazghi envoyaient leurs enfants à l'Ecole , et même le collège commençait à conctionner au lendemain de la liberté retrouvée . Quant à la propagande - que nos parents devenaient Chrétiens , s'ils continuaient leurs étude en Fra,çais - ; était utilisée par Ould Al Hayani lui même pour rassasser plus d'argent et depouiller nos pauvres parents . Il était impitoyable , sans morale et sans scrupule, demandait du fric et en spoliant les meilleurs terres de nos anciens . Allal Al Fassi , je ne l'ai jamais porté dans mon coeur , et ce n'est pas maintenant que je dirais du bien de lui , car il avait toujours favorisé les fassi , et dédaigné les campagnards . D'autres Fassi étaient comme lui , et je ne cite qu' un ancien Surveillant Général du Lycée Moulay Idriss qui disait haut et fort que : Le lycée My Idriss était construit pour les Fassi et non pas pour les campagnards "La3roubia ) .
    Je persiste et je signe que Ould Al Hayani était le grand responsable , et le grand coupable de l'illitrisme de nos parents , car c'était lui qui dirigeait d'une main de fer toute la Tribu , et non Allal Al fassi .
    6
    PATRYCKFROISSART1 Profil de PATRYCKFROISSART1
    Dimanche 15 Mai 2011 à 09:17
    Le débat est lancé. Que le dialogue continue...!
    7
    izzough
    Lundi 16 Mai 2011 à 04:20
    merci de donner suite au debat.mon feu pere me racontait les dires d'allal el fassi.mon oncle maternel etait parmi ses victimes.mon grand pere maternel a du donner un "marja3" dial lablad au caid pour qu'il pourchasse son enfant de l'ecole.je n'ai pas voulu dire que allal el fassi faisait preter serment à nos grands parents pour voter le candidat istiqlalien mais le parti apres 1962.je dois attirer l'attention des yazghis que les nommés "el mokhtar"à partir de 1962,portaient le prenom du candidat de l'istiqlal lors des legislatives,le prénommé el mokhtar qui a gagné contre ahmed el alaoui.
    8
    PATRYCKFROISSART1 Profil de PATRYCKFROISSART1
    Lundi 16 Mai 2011 à 07:32
    Tous les détails et les points de vue postés par les uns et les autres sur cette période floue de notre histoire sont importants. Merci.
    9
    Toumi 10
    Lundi 16 Mai 2011 à 10:24
    Bonjour

    Tout nos parents ou grands-parents étaient victimes d’ Ould Al Hayani . Ils ont subi une grande maltraitance : Intimidation , humiliation , menaces ,injustice , brimades , passe-droit , emprisonnement pour un Oui , ou pour un Non . Cela dépendait de la bonne ou la mauvaise humeur de Monsieur ! . Evidemment il représentait le pouvoir colonialiste , et il le représentait bien , même très bien au-delà des espérances de ses maîtres du moment que les Français n’empêchaient pas les élèves d’aller à l’école , plutôt c’était le contraire et pour ça je reprendrai l’exemple de feu Al Haj Nechad Lahcen ( Allah Yarhou ) que Madame Faux avait tout fait pour l’aider . Ould Al Hayani avait été placé par les Français comme Caïd en 1927 après le Caïd AlBougrini qui était à Oulad Mkoudou et dont je vous ai parlé précédemment . Al Bougrini qui avait illiminé ou plutôt assassiné le Caïd Lahcen qui était à Taghrout pour se venger , car la caïd Lahcen avait pris le pouvoir à Taghrout , tuant par pendaison le frère ainé d’Al Bougrini qui était caïd lui aussi à Oulad Mkoudou . Donc , Ould Al hayani avait semé la terreur de 1927 jusqu‘a l’indépendance en 1956 . Il a été attaqué en 1937 par la famille Drimani , excédée par les abus et l’injustice de ce Caïd , et en particulier le père Dahmane et son fils qui avaient hélas , laissé leur vie dans une prison lointaine , voulu par Ould Al hayani . Tous les membres de cette famille avaient connu la prison , la torture , et la plus part avait disparu . Une famille décimée et anéantie !! , alors que Ould Alhayani n’était que blessé !!.
    Vu que Ould Al Hayani ne sortait pas de la Sorbonne ou de L’ ENA , il avait eu peur que les fils Yazghi seront plus instruits que lui , ce qui le poussa à les empêcher d’aller à l’école de crainte de comprendre que le meilleur régime était la LIBERTE et l’INDEPEDANCE . Quant à Allal Al fassi , il était à El Menzel une fois avant 1956 , et il avait retourné plus d’une fois après l’indépendance pour sa compagne électorale et de son parti de l’Istiqlal , fondé en Décembre 1943 avec Ahmed Balafrej , et mohamed El fassi . C’est ce dernier qui avait inauguré le collège d’El menzel en 1957 . Ce collège comme je l’ai raconté , était réclamé et défendu par les yazghi et en particulier le Caïd bienfaiteur de l’époque et qui a laissé une très bonne réputation jusqu'à maintenant . Il s’agit du Caïd Lafdili . Tous les Yazghi restent reconnaissants à ce caïd , car c’est lui aussi , qui avait rendu certaines terres à leur vrai propriétaire , spoliées par Oul Al hayani . Allal Al Fassi n’était pas le seul homme politique qui était venu à El menzel , mais tous les Yazghi se rappellent aussi de feu Ahmed Al Alaoui , ancien ministre , et qui avait ramassé des tomates à la figure .
    .
    Donc voilà ce que mes parents , et grands - parents m'avaient raconté !.

    Concernant mes grands parents , je dirai : Allah Yarhmhoum ; quant à mes parents que Dieu leur donne une longue vie car ils ne m'ont pas tout raconté , et ils m'apprenent encore des choses !!.
    10
    PATRYCKFROISSART1 Profil de PATRYCKFROISSART1
    Lundi 16 Mai 2011 à 10:27
    Merci, Toumi 10 !
    11
    kourimat
    Jeudi 20 Juin 2013 à 01:34
    A propos du collège d’elmenzel : Tout ce qui a été dit sur le splendeur du lieu est vrais. Une petite précision s’avère indispensable, le collège d’elmenzel se trouve à l’extérieur de dar l9aid l3arbi. Sur les photos, l’entré du collège (première arcade : Est) , en dépassant la premier arcade, on se trouve bien à l’intérieur de dar l9aid l3arbi, si on continu tout droit, et on franchi la seconde arcade (arcade Ouest), on se retrouve en dehors de dar l9aid l3arbi, et on est bien au collège. A l’intérieur de dar l9aid l3arbi il n’y avait que l’internat , le logement de fonction du directeur , et la salle de conférence à droite (Nord). Cette salle de conférence était le réfectoire des internes. Du cote Sud, il y avait une porte d’entrée qui était toujours fermée, mais bien imposante, (je ne suis pas sûre si elle existe encore), c’était l’entrée de la demeure du caid l3rbi, devenue par la suite les dortoirs des internes : une véritable merveille, je n’en ai vu d’égale que dans le palais addar albaida à meknes, je ne sais pas pourquoi cette porte n’a pas attiré l’intention du photographe, à moins que cette porte à été supprimée.
      • PATRYCKFROISSART1 Profil de PATRYCKFROISSART1
        Vendredi 21 Juin 2013 à 16:22
        C'est vrai, je me souviens de cette porte. La prochaine fois, j'irai voir si elle existe encore.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :